L’agence du médicament américaine, Food and Drug Administration ou FDA, équivalent à l’Agence nationale de sécurité du médicament française ou Ansm,  s’intéresse actuellement aux recherches que font des millions d’internautes malades sur Internet au sujet de leurs symptômes et des traitements adaptés, mais également…

GOOGLE

La FDA discute avec GOOGLE pour étudier la pharmacovigilance que pourrait opérer son célèbre moteur de recherche afin d’utiliser ses données pour identifier les effets secondaires inconnus des médicaments.

Des millions de malades font des recherches sur le Web au sujet de leur état de santé :

  • les symptômes et les traitements liés à leur maladie,
  • Mais également les problèmes de santé autres que les pathologies pour lesquelles ils sont soignés.

Ce sont ces recherches qui intéressent la FDA car elles peuvent signaler des effets secondaires non identifiés lors des essais cliniques. Ceux-ci sont réalisés avant la mise d’un traitement sur le marché sur quelques milliers de patients seulement et ils ne repèrent pas tous les problèmes.

MICROSOFT

Soucieuse d’améliorer sa connaissance des médicaments, la FDA a donc rencontré en juin Evgeniy Gabrilovich, un scientifique de Google, ex-salarié de Yahoo!, qui a publié il y a deux ans une étude portant sur 176 millions de recherches effectuées sur Yahoo!, révélatrice d’effets secondaires «inconnus jusqu’ici».

L’agence américaine pourrait s’intéresser à d’autres travaux, comme ceux de Microsoft, qui gère le moteur de recherche Bing. En 2013, son chercheur Eric Horvitz et des scientifiques de Stanford ont montré que l’utilisation associée de l’anticholestérol Pravachol et de l’antidépresseur paroxétine entraînait souvent un problème d’hyperglycémie (taux élevé de sucre dans le sang). Leur étude a porté sur les requêtes de 6 millions d’internautes pendant un an. Elle a fait ressortir que les internautes qui avaient lancé des requêtes à la fois sur l’anticholestérol et l’antidépresseur faisaient deux fois plus de recherche sur l’hyperglycémie que ceux qui n’avaient enquêté que sur un seul de ces traitements.

SOURCES

Morgan REMOLEUR

Passionné par le digital, Morgan est un Pharmacien entrepreneur innovant au plus près des patients. Industriel de formation, Internet par passion, Business developer pour partager l'innovation. "Je suis intimement convaincu que le digital et le big data vont révolutionner tous les métiers à la fois sur un plan technique dans la collecte des données, pratique pour la relation client et éthique avec le besoin de régulation."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *