La santé va être bouleversée par le Big Data, estime le professeur Nicolas Glady (ESSEC), parce qu’il permet d’avoir des résultats en temps réel et au niveau individuel.

1. Savoir que tel type de maladie est lié à tel type d’aliment ?!
C’est un résultat statistique : mais si on l’applique à des populations d’individus concernés, on pourra trouver ceux qui ont un risque.

2. Prévoir le développement des maladies épidémiques
Grâce à des données de géo-localisation, on a pu analyser les déplacements de population et anticiper les développements de la maladie Ebola à l’échelle d’un pays.

3. Suivre à distance l’état de santé grâce aux nouveaux moyens de mesure et éviter les hospitalisations inutiles aux patients tout en leur permettant de vivre mieux en restant à la maison.

SOURCE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *